equipe.jpg

BATHÔ est un chantier naval de l’Economie Sociale et Solidaire, bon pour la planète


1 millions de bateaux de plaisance sont immatriculés en France, 80% du parc a plus de 40 ans, l’âge moyen des propriétaires est de plus de 65 ans, les jeunes ne veulent plus être propriétaires par l’ubérisation des pratiques, et des centaines de milliers de voiliers et vedettes sont a détruire dans les années a venir.

90% des bateaux de plaisance en fin de vie sont construits en polyester, un matériaux solide mais qui ne se recycle pas. Les seules solutions pour les détruire sont la mise en décharge, ou l’incinération, des procédés couteux et a fort impact sur l’environnement.

Parmi ces voiliers, vedettes et autres embarcations, certains sont devenus légendaires et ont écrit les belles pages de la grande histoire de l’industrie de plaisance française, notamment en Pays de Loire où des chantiers sont devenus leaders mondiaux.

Ces bateaux remarquables représentent un « Patrimoine » qui méritent un regard particulier au moment où s’organise leur destruction définitive. Plus de 50 ans après leur construction, ils restent pour la plupart des abris sûrs, solides et autonomes tant les matériaux de l’époque les rendaient indestructibles.

La recherche d’utilité sociale est au coeur du projet BATHÔ


Didier Toqué et Romain Grenon - Co-fondateur de BATHÔ connaissent bien les secteurs du recyclage et de la valorisation des déchets, et sont engagés depuis de nombreuses années dans l’économie sociale et solidaire, et plus particulièrement le retour a l’emploi de personnes qui en sont éloignés, et l’insertion des jeunes vers les métiers manuels.

La transformation des bateaux en BATHÔ fait appel aux métiers de la menuiserie, du composite, de la peinture, de l’agencement et de la chaudronnerie, propices a accueillir des jeunes en apprentissage et des personnes éloignées de l’emploi. Il faut plus de 400h de travail pour transformer un bateau en Bathô, en 16 mois, nous avons organisé plus de 3 000 heures de formation et d’apprentissage métier par ses activités, vers ces publics.

Capture d’écran 2019-09-25 à 09.54.53.png